La sixième génération

La Comtesse Ottilie et le Comte Alexander von Faber-Castell

La Comtesse Ottilie (1877-1944) et le Comte Alexander (1866-1928) von Faber-Castell La petite-fille ainée de Lothar von Faber, Ottilie, épouse Alexander en 1898, Comte de Castell-Rüdenhausen. Depuis ce jour, la famille se nomme Comte et Comtesse von Faber-Castell. D'où l'origine de la nouvelle marque Castell.

La Baronne Ottilie "Tilly" von Faber

Le père de Tilly, Wilhelm von Faber, mourut d'une crise cardiaque à l'âge de 42 ans. Cet évènement a détruit tous les espoirs de Lothar de produire un héritier mâle pour reprendre le travail de sa vie. A la suite de sa mort en 1896, Ottilie, toujours mineure à presque 19 ans et en tant que petite-fille aînée, hérita de la vaste propriété dans une fondation familiale. L'entreprise A.W. Faber en était toutefois exclue et Ottilie veuve Lothar von Faber en hérita pleinement. En accord avec les instructions laissées par Lothar dans son testament, elle devait "conserver les organisations qu'il avait introduites" et continuer de mettre la direction dans les mains d'employés de confiance (testament de Lothar von Faber, 1896).

 
 

Un mariage et un nouvel emblême familial

A la grande joie d'Ottilie von Faber, sa petite-fille Tilly se maria au Comte Alexander zu Castell-Rüdenhausen en 1898.

Avant son décès, Lothar von Faber avait décrété que le nom "Faber" devait à tout prix être conservé, même après le mariage de l'héritière. Par conséquent, le nouveau nom de famille du Comte et de la Comtesse von Faber-Castell fut créé lorsque la Baronne Ottilie se maria au Comte Alexander zu Castell-Rüdenhausen. Pleine d'anticipation, Tilly "dessina avec beaucoup d'enthousiasme une esquisse pour son nouvel écusson" (notes personnelles de la Princesse Emma zu Castell-Rüdenhausen, 10 octobre 1898).

Pour le bien de l'entreprise

Ottilie, la veuve de Lothar, était soulagée d'avoir trouvé, en le Comte Alexander, quelqu'un "qui accepte les responsabilités, que chacun peut consulter pour le bien de tous, main dans la main, aussi facilement que cela l'aurait été avec mon propre fils" (Ottilie von Faber à la Princesse Emma zu Castell-Rüdenhausen, 20 juin 1898). Elle en fit son associé en 1900 et lui confia la direction de l'entreprise. Après sa mort en 1903, sa petite-fille la Comtesse Ottilie "Tilly" hérita de l'entreprise. En tant qu'associé, Alexander continua d'occuper le poste de directeur général. Sous sa direction, l'entreprise connut un nouvel essor et célébra de grands succès.

La famille du Comte en privé

La Première Guerre mondiale

Toutefois, la Première Guerre mondiale de 1914-1918 marqua le début d'un changement politique et social profond. L'ordre mondial, qui était particulièrement dominé par une élite aristocratique en Allemagne, s’effondra. L'enthousiasme initial pour la guerre fut rapidement transformé en désillusion.

Quand la guerre éclata, le Comte Alexander dut s'installer en Belgique. Au regret d'Ottilie, il n'eut que très rarement l'opportunité de rendre visite à sa famille à Stein. Les longues périodes de séparation altérèrent leur relation et le couple se sépara. "J'ai remarqué depuis un an déjà que nos sentiments mutuels ne sont plus les mêmes." (Ottilie von Faber-Castell au Comte Alexander, 22 juin 1916)

Divisés par la guerre

Lorsqu'Ottilie s'éprit d'amour pour le Baron Philipp von Brand zu Neidstein, elle demanda le divorce à Alexander, voulant "être heureuse avec lui [...] que j'ai pu vraiment apprendre à connaître durant ces un an et demi" (Ottilie von Faber-Castell au Comte Alexander, 22 juin 1916).

"Cher Alexander, je viens aujourd'hui à toi avec une requête de taille : libérez-moi ! [...] Nul ne sait comme j'ai souffert avant de pouvoir en prendre la décision [...] S'il vous plaît faites ce sacrifice pour moi, car je ne saurais et ne pourrais être hypocrite [...] Je vous ai donné un fils, administrez tout pour lui comme avant, vous pouvez le faire mieux que moi." (Ottilie von Faber-Castell au Comte Alexander, 22 juin 1916)

"Après de longs et difficiles jours et nuits de chagrin" (Alexander von Faber-Castell à Ottilie, 2 juillet 1916), Alexander accepta finalement le divorce. Ottilie transféra la fondation familiale à son fils Roland et reçut conséquemment une rente viagère. En 1918, elle se maria à Philipp von Brand zu Neidstein, aussi divorcé.

Le mariage d'Alexander avec la Comtesse Margit von Zedtwitz

Le Comte Alexander était désormais le seul propriétaire de l'entreprise. Il se maria à la Comtesse Margit von Zedtwitz en 1920 et son fils Radulf naquit en 1922. Un an avant sa mort, le Comte Alexander reprit son nom de naissance, Comte zu Castell-Rüdenhausen. Il mourut en 1928 à 62 ans. Sa dernière demeure n'est pas la tombe familiale à Stein, mais sur sa propriété de la montagne de Schwanberg, près de Castell. Son fils Roland fut désigné comme seul héritier.

Générations suivantes

Quatrième génération
Le Baron Lothar von Faber (1817-1896)
Lire plus
La cinquième génération
Wilhelm von Faber (1851-1893)
Lire plus
La septième génération
Le Comte Roland von Faber-Castell (1905-1978)
Lire plus