L’apprentissage de l’écriture

Le mouvement se développe selon un système naturel

Dès l'âge de l'école maternelle, les enfants commencent à écrire leurs premiers mots. Ils écrivent par exemple leur propre nom en lettres majuscules, MAMAN ou le nom de leur animal domestique. Les lettres sont « coloriées », pas exactement formées ou écrites à l'envers. Dans cette phase, ce n'est pas encore bien grave.

Pour réussir l'apprentissage de l'écriture des lettres et des mots, de petites phrases et de textes dès le début, votre enfant devra maîtriser toute une série de mouvements de motricité générale et fine. Des mouvements simples et plus complexes doivent être pratiqués, acquis et automatisés. Bon nombre d'occupations et de jeux d'enfants traditionnels (battre des mains, sautiller, attraper et courir, mimer, lancer et attraper une balle, danser, faire des rimes enfantines, etc.) et également les jeux extérieurs stimulent et exercent ces capacités et habiletés importantes. Ils contiennent des mouvements importants d'équilibre et de balancement, des mouvements circulaires et de croisement dans différentes directions et avec différents niveaux, souvent en combinaison avec un langage rythmique. A partir de grands mouvements imprécis (motricité générale), l'enfant développe des mouvements plus petits et plus précis (motricité fine). Ceux-ci doivent être stimulés, entraînés et automatisés par des objets et des exercices : par ex. avec de la pâte à modeler, des blocs de construction, des pierres, des puzzles, l'enfilage de perles, la formation de boucles et autres. A partir de la pratique de ces différents mouvements se forment finalement la motricité graphique et la motricité de l'écriture. Dans les dessins de lignes des premières années, les mouvements deviennent plus fins et plus différenciés, ils sont la base essentielle pour l'écriture. Les enfants s'exercent déjà prudemment dans cette phase à tracer différents caractères ; ils respectent et contrôlent de plus en plus la forme (=motricité graphique).


Plus les enfants ne bénéficieront d'un soutien dans la stimulation des gestes, l'acquisition de signes élémentaires et l'écriture et mieux ils réussiront dans leur phase d'apprentissage de l'écriture. Les enfants qui ont des problèmes de motricité à l'écriture ont besoin d'être stimulés dans l'exécution de mouvements généraux et fins. Les exercices de tracé de tout type sont une bonne préparation et un accompagnement idéal pour les enfants de la maternelle et de l'école primaire. L'apprentissage à lui seul de la formation correcte des lettres et de l'orthographe représente plutôt un handicap. Laissez votre enfant décrire des mouvements dans l'air, sur le dos d'un autre enfant, sur la table avec les mains, sur le sol avec les pieds et avec les yeux ouverts et fermés.